Guide du courtier

Prêt immobilier sans épargne : est-ce possible ?

epargne

Apport de 10 ou 25 000 euros. Quand on commence à lire les articles consacrés au prêt immobilier en France, il y a de quoi être découragé : est-il impossible de devenir propriétaire, si l’on n’a pas d’apport personnel ? Comme les avis divergent à ce sujet, nous vous en disons un peu plus.

Un prêt immobilier sans épargne : cela existe ?

Ne laissons pas planer un suspense insoutenable. Oui, il est possible d’obtenir un crédit immobilier et ce, sans apport. Les établissements qui le permettent ne sont pourtant pas légion et il faut contrebalancer l’absence d’épargne par un dossier solide. Traditionnellement, les établissements bancaires demandent entre 10 et 20% du montant demandé.

D’ailleurs, à quoi sert-elle, cette somme d’argent que les gens peinent souvent à épargner ? Principalement à rassurer les banques car elle suppose que le futur propriétaire tient suffisamment à son projet pour avoir épargné un certain montant.

Mais l’apport sert aussi au souscripteur : plus l’apport est important, plus il peut négocier différents points de son contrat de prêt ; le plus intéressant consistant à faire baisser le taux, demandé par la banque. Mais cela peut également jouer sur son assurance emprunteur s’il souscrit le contrat groupe ou encore sur des clauses importantes comme les frais de remboursement anticipé ou encore les frais de dossier.

Si vous n’avez pas d’apport personnel, vous devrez vous tourner vers les quelques banques qui accordent encore ce type de prêt. Il est évident qu’il faudra pallier ce manque par un dossier irréprochable au niveau financier et ce, sur une longue période. La banque risque d’être plus regardante. Un taux d’endettement faible, de bonnes ressources et une gestion du budget mensuel sans faille seront la clé du succès.

Comment obtenir un crédit immobilier sans apport personnel ?

Comme nous l’avons vu, il est possible d’obtenir un crédit immobilier sans épargne, mais toutes les banques ne le proposent pas. Il va falloir dans un premier temps, trouver un de ces établissements. C’est notamment le taux le plus bas qui doit être votre premier critère de choix. Mais pas uniquement.

C’est pour cette raison qu’il est judicieux, dans ce type de situation de solliciter les conseils d’un courtier en crédit immobilier. Cet expert financier va se charger de vérifier avec vous la faisabilité financière de votre demande. Le montage financier est vraiment important pour ce type de dossier, pour faire oublier l’absence d’épargne. Ensuite, après avoir pris connaissances de vos demandes, il fera un tour d’horizon des offres répondant à ce que vous souhaitez. L’accompagnement par un courtier est personnalisé. Il distille ses conseils avisés depuis l’idée de l’achat jusqu’au déblocage des fonds.

En tant que négociateur, il peut aller présenter et défendre votre dossier auprès des banques choisies. Même si le taux demandé est plutôt bas, il tentera malgré tout de le faire descendre encore. Au niveau de sa rémunération, elle prendra la forme d’une commission que la banque lui versera, en tant qu’apporteur d’affaires.