Guide du courtier

Courtier qui ne répond pas : que faire ?

attente

Un courtier qui ne répond pas, qui ne trouve pas de banque ou qui n’assure aucun suivi auprès de l’emprunteur peut être une réelle problématique. Voici les solutions à ces différents cas de figures.

Les missions du courtier

Il est bon de rappeler qu’un courtier est un intermédiaire de banque qui propose ses services aux emprunteurs pour dénicher une offre de prêt immobilier proposant les meilleures conditions du moment, avec une étude comparative des différentes propositions des banques locales. Le courtier ne peut travailler que par le biais d’un mandat, c’est donc le premier document qui sera signé avec l’emprunteur lors du premier rendez-vous, ce mandat procure le droit au courtier de démarcher les banques au nom de son client. Ce document précise également les conditions de rémunération du courtier, il s’agit des frais de mandat qui seront inclus dans le coût total du crédit.

Le courtier se doit de tenir informé son client, c’est dans les règles du bon professionnalisme d’une agence de courtage mais il n’est pas tenu de garantir un résultat satisfaisant, c’est-à-dire l’obtention d’une offre de contrat de crédit. En effet, si la situation de l’emprunteur ne le permet pas, le financement ne sera pas envisageable et donc ce n’est pas la responsabilité du courtier qui est remise en cause, en revanche ce dernier se doit de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour contacter et démarcher les banques, il doit aussi être en capacité de prouver qu’il a réalisé ce travail. Si ce dernier ne répond pas, c’est un manque de sérieux et une raison légitime pour révoquer le contrat.

Pas de réponse du courtier : que faire ?

Vous avez entreprise un projet immobilier en faisant appel à un courtier et vous n’avez pas de réponse de sa part ? Vous pouvez révoquer le mandat en procédant à une résiliation anticipée, il s’agit tout simplement de mettre fin à la mission de courtage et au mandat procurant au courtier les droits de démarchage. Chaque mandat donne lieu généralement à une durée de 3 mois, reconductible tacitement mais l’emprunteur comme le courtier peut y mettre fin en respectant les modalités de résiliation, il faut généralement procéder à la rédaction d’un courrier précisant la volonté de résilier le contrat et un envoi par lettre recommandée avec accusé de réception.

Aucun frais ne sera exigé à l’emprunteur car aucun versement ne peut être exigé avant signature d’une offre de contrat de crédit immobilier. Si le courtier n’a proposé aucun contrat et que l’emprunteur n’a signé aucun autre document que le mandat, les parties ne sont redevables d’aucun versement envers l’une ou l’autre. Cela permet ensuite de lancer de nouvelles démarches, en faisant appel à un autre courtier ou en démarchant les banques directement. A noter que solliciter un simulateur en ligne peut aussi être une solution efficace pour obtenir une à plusieurs propositions de prêts immobiliers en moins de 24H, un système souvent plus efficace que certains courtiers qui ne répondent pas à leurs clients. A noter que c’est gratuit et surtout sans engagement.